Deux prix et deux places dans les étoiles pour Montréal

Après la deuxième séance de repêchage de l’histoire de la LPHF, voici qu’aujourd’hui avait lieu la toute première remise de prix. L’équipe de Montréal avait des candidatures dans quatre des six principales catégories et c’est Erin Ambrose qui a sauvé la mise pour les Montréalaises.

Ambrose a terminé la saison régulière avec 18 points en 24 matchs, terminant au deuxième rang de la ligue derrière Ella Shelton. L’athlète de 30 ans a joué une moyenne de 26 minutes par match en saison régulière et un peu plus de 40 minutes en séries éliminatoires, ajoutant deux aides.

C’est un prix bien mérité pour Ambrose qui a connu toute une saison. Ce n’est pas pour rien que Montréal a été cherché une défenseuse hier avec son premier choix, car Ambrose aura besoin d’aide la saison prochaine. Elle a devancé Ella Shelton de Toronto et Megan Keller de Boston.

« C’est un honneur pour moi de recevoir ce prix. Les prix individuels sont toujours aigres-doux, j’aurais bien mieux aimé remporter la coupe Walter, mais dans l’ensemble, ce fut une année spéciale pour moi et c’est un grand honneur d’avoir été mis en nomination avec d’autres excellentes défenseuses comme Ella Shelton et Megan Keller», a mentionné Ambrose en point de presse.

Ambrose a aussi commenté sur la sélection de Cayla Barnes, le premier choix de l’équipe hier lors du repêchage.

« J’ai eu l’opportunité de passer beaucoup de temps avec Cayla hier. Elle a déjà une belle et longue carrière à l’internationale avec l’équipe américaine, vous avez vu ce qu’elle a fait au niveau universitaire avec Ohio State et avant ça avec Boston College, alors je suis super excité de l’avoir avec nous et elle va avoir un gros impact sur l’équipe dès le début. Aussi, vous me connaissez, je suis une personne qui apprécie davantage l’être humain derrière la joueuse et Cayla est une vraie bonne personne. »

Une autre joueuse de Montréal va aussi partir du Minnesota avec un prix, soit Maureen Murphy, qui s’est vu remettre le prix Hockey pour tous, remis à celle qui s’implique le plus au niveau de sa communauté. Axée principalement sur la santé et le bien-être, Maureen fait du bénévolat auprès de nombreux organismes communautaires de Montréal. Cette saison, elle a consacré près de 600 heures à la fois au bénévolat et à la poursuite de ses études en droit.

« On ne le fait pas pour la reconnaissance, mais plutôt pour la cause et inciter les autres joueuses à s’impliquer dans la communauté », a expliqué l’Américaine, qui s’est impliquée avec le CIUSSS de Côte Saint-Luc, le centre d’hébergement Saint-Andrew et le programme des Big Buddies (grands frères/grandes sœurs) de l’Université McGill.

Murphy a aussi une raison personnelle pour s’impliquer autant.

« Ma grand-mère est dans un centre de longue durée pour personnes âgées et je vais la visiter le plus souvent que je peux, mais quand je ne peux pas, j’espère que quelqu’un d’autre va la visiter. J’ai signé un contrat de trois ans à Montréal, j’espère être ici encore plus longtemps, alors c’était important pour moi de m’impliquer immédiatement dans la communauté. C’est un bon aide-mémoire que nous sommes des êtres humains avant tout. »

Toronto a tout raflé ou presque

C’est l’équipe de Toronto qui a été à l’honneur lors de cette cérémonie.

Sans surprise, Natalie Spooner a remporté le prix de la joueuse la plus utile à son équipe ainsi que le prix remis à l’attaquante de l’année. Ses 20 buts et 27 points ont été des sommets dans la LPHF la saison dernière. Marie-Philip Poulin était une des trois finalistes pour ces deux prix.

C’est Kristen Campbell qui a remporté le prix de la meilleure gardienne. Après un début chancelant, où elle a perdu quatre de ses cinq premiers départs avec une moyenne gonflante de trois buts par match, elle a ensuite eu une séquence de 11 victoires sans défaite dans laquelle elle a obtenu trois blanchissages. Celle qu’on surnomme « Soupy » a terminé la saison avec 16 victoires, une moyenne de buts alloués de 1.99 et un taux d’efficacité de .927.

De son côté, Troy Ryan a remporté le prix d’entraineur de l’année. Malgré les insuccès de Toronto en séries éliminatoires, Ryan a mené son équipe au premier rang du classement de la ligue avec 13 victoires et 47 points, six de plus que Montréal en deuxième place. Kori Cheverie a d’ailleurs été l’une des finalistes pour ce prix.

Minnesota est l’autre équipe qui a remporté un prix, alors que Grace Zumwinkle a remporté le prix de la recrue de l’année. Ses 11 buts et 19 points ont été des sommets chez les joueuses qui en étaient à leur première année chez les professionnelles. Zumwinkle a aussi été choisie sur la deuxième équipe d’étoiles, la seule recrue à réussir l’exploit.

Toutes les équipes dans les étoiles

Deux joueuses de Montréal ont aussi trouvé une place sur la première équipe d’étoiles, soient Marie-Philip Poulin et Erin Ambrose. Encore une fois, ce sont les joueuses de Toronto qui dominent avec six nominations, soit le tiers des places disponibles, alors que chaque équipe a au moins une joueuse parmi les étoiles.

Première équipe d’étoiles

A – Marie-Philip Poulin (Montréal)

A – Natalie Spooner (Toronto)

A – Alex Carpenter (New York)

D – Ella Shelton (Toronto)

D – Erin Ambrose (Montréal)

G – Kristen Campbell (Toronto)

Deuxième équipe d’étoiles

A – Brianne Jenner (Ottawa)

A – Grace Zumwinkle (Minnesota)

A – Sarah Nurse (Toronto)

D – Renata Fast (Toronto)

D – Megan Keller (Boston)

G – Aerin Frankel (Boston)

Équipe d’étoiles des recrues

A – Alina Muller (Boston)

A – Grace Zumwinkle (Minnesota)

A – Emma Maltais (Toronto)

D – Ashton Bell (Ottawa)

D – Sophie Jaques (Minnesota)

G – Emma Soderberg (Boston)

liste complète des prix

Voici en terminant, la liste complète des récipiendaires de la saison 2024 dans la LPHF.

Coupe Walter

PWHL Minnesota

Prix Billie Jean King (joueuse la plus utile – saison)

Natalie Spooner

Meilleure attaquante

Natalie Spooner

Meilleure défenseuse

Erin Ambrose

Meilleure gardienne de but

Kristen Campbell

Meilleure recrue

Grace Zumwinkle

Meilleur entraîneur

Troy Ryan

Prix Hockey pour tous

Maureen Murphy

Prix Ilana Kloss (joueuse la plus utile – séries)

Taylor Heise

Meilleure pointeuse

Natalie Spooner

Meilleure buteuse

Natalie Spooner

Moins de buts alloués  (au moins 8 matchs)

Kristen Campbell

Meilleur taux d’efficacité (au moins 8 matchs)

Elaine Chuli

crédit photo: LPHF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *