LA Blonde de…

Les fans des 49ers connaissent bien le nom Juszczyk. Toutefois, ce n’est pas le prénom de Kyle qui était sur toutes les lèvres, mais bien celui de Kristin, sa femme.

Kristin est une designer de mode qui est devenue virale sur les réseaux sociaux après que l’artiste de renom Taylor Swift a porté une de ses conceptions lors du match séries des Chiefs de Kansas City face au Dolphins de Miami en série.

Cependant, les gens semblent passés à côté des nombreux accomplissements que Kristin a réalisés depuis qu’elle est sous tous les projecteurs pour ces différentes créations.

Elle est devenue l’une des rares designers indépendantes à signer un contrat de licence avec la NFL. Cette entente lui permet de créer des vêtements pour hommes et pour femmes avec tous les différents logos comme ceux qu’on a vus porter par Brittany Mahomes ou porté par les super vedettes des 49ers Brock Purdy & Christian McAffrey. On a même pu voir la légende Olympique en gymnastique, Simone Biles, porter ses créations lors des matchs des Packers de Green Bay. Son art s’est même transporté dans le monde de la NBA. La légende des Warriors de Golden State a porté l’une de ses œuvres lors de son arrivée à l’une des joutes de son équipe.

L’entente avec la NFL n’est pas la seule qu’elle ait paraphée ce mois-ci. Elle a signé des ententes avec les entreprises Invisalign & Gatorade. Ajoutons à cela les faits que depuis le début du mois de févier, Kristin a dépassé le million d’abonnés sur les réseaux sociaux, en plus d’amasser 75 000$ pour la recherche sur le cancer du sein en mettant à l’encan un morceau spécialement concocté pour le Super Bowl.

Kristin est bien plus que la simple conjointe du prolifique numéro 44 des 49ers. Elle s’est forgé un nom dans non-seulement le monde de la mode, mais bien aussi dans le monde des affaires et celui de la philanthropie.

Elle est un autre exemple partie plusieurs qu’il faut arrêter de stigmatiser les conjointes des athlètes professionnelles. Elles sont remplies de ressources et de talents. J’encourage tout le monde à lire et découvre ce côté de la médaille dans l’œuvre de Florence-Agathe Dubé-Moreau: Hors Jeu: Chronique culturelle et féministe sur l’industrie du sport professionnel. Cet essai nous offre un regard de l’intérieur sur sa réalité, mais la réalité de nombreuses compagnonnes de vie d’athlète. 

La dichotomie ambiante sur le rôle de ses femmes m’exacerbe beaucoup. En effet, on est à des années-lumière de ce qu’on connaît vraiment de la réalité dans laquelle elles doivent vivre au quotidien. 

Pour être proche de nombreuses d’entre elles, parce que je me retrouve souvent dans les estrades avec elles pour regarder leurs copains performer, la population sportive n’a aucune idée du poids qu’engendre ce rôle à la base. Cette balance entre supporter son conjoint, tout en voulant suivre ses propres ambitions et atteindre ses propres objectifs.

Comme fier supporteur des sports féminins, je crois que ça ne s’arrête pas là. Je reconnais qu’il faut aussi regarder plus loin que ce qu’on a sur la surface de jeu et porter attention sur ce qui se passe autour. Oui, Kristin est devenue virale parce que Taylor Swift a décidé de porter ses créations, Oui Florence-Agathe Dubé-Moreau est de plus en plus présente dans notre écosystème médiatique, notamment grâce à son livre, mais également grâce à ses nombreuses expositions, ses chroniques et bien plus, mais je prends du temps pour penser à une Marie-Pierre Danault qui élève deux enfants tout en faisant son bout de chemin dans le monde des affaires. Cette ferveur actuelle pour les sports féminins doit s’étendre sur tous les différents rôles qui constituent nos environnements sportifs.

J’utilise l’exemple de Kristin parce que s’en ait un qui est dans l’air du temps, cependant soyons un peu plus attentif et cassons cette trame narrative qui évolue à même notre passion pour le sport. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *