Price: Un choix décevant pour dandenault

Le 3 fois champion de la Coupe Stanley, Mathieu Dandenault était de passage sur le podcast, cette semaine. Ce dernier n’avait pas la langue dans sa poche. Il s’est exprimé sur une multitude de sujets et a raconté de nombreuses savoureuses anecdotes.

Notre animateur Kevin Raphael a emmené sur la table le repêchage de Carey Price en 2005 et Mathieu n’a pas hésité à jaser de la déception qui a frappé l’équipe lors de cette sélection.

On se rappellera qu’en 2005, le nom d’Anze Kopitar roulait dans plusieurs cercles, surtout après sa performance au championnat du monde junior cette année-là.

C’était l’année après le lock-out, où le premier choix avait été décidé suite à une loterie. Les Canadiens de Montréal avaient hérité du 5ᵉ choix au total. Sidney Crosby et Bobby Ryan étaient les deux premiers choix sans équivoque de cette cuvée. C’est par la suite que ça devenait intéressant. Surprenamment, Jack Johnson sortait avant Benoît Pouliot. Les Hurricanes avaient préféré le défenseur américain, malgré des saisons de 102, 141 et 109 points par Pouliot. À noter que sa saison de 141 points avait réalisé en seulement 51 matchs avec les Wolves de Sudbury.

Quelques noms circulaient dans l’entourage du CH. Gilbert Brulé était celui qui alimentait le plus de conversations. L’autre nom rêvé dans l’uniforme du tricolore, était celui de Luc Bourdon sorti au 10ᵉ rang aux mains des Canucks de Vancouver. Le défunt défenseur avait connu un championnat du monde légendaire. C’est après Price, Brûlé, Skille, Setoguchi, Lee et Bourdon que Kopitar est sorti avec les Kings de Los Angeles.

Le Slovaque compile plus de 1 140 points en 1292 matchs. En plus d’avoir emmené la Coupe Stanley à multiples reprises à Lalaland, Kopitar s’est établi comme étant l’un des grands leaders de sa génération.

On oublie souvent que le 12ᵉ rang appartenait aux Rangers de New York et qu’ils prenaient Marc Staal.

Le vole de la première ronde reste cependant, T.J Oshie avec les Blues de St-Louis. Timothy Oshie a joué sept saisons avec l’équipe du Missouri qui l’a réclamé au 24e rang.

Certaines équipes ont réalisé des coups fumants, d’autres ont repêché Steve Downie en première ronde.

Ça nous rappelle que le repêchage n’est pas une science exacte.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *