Forge surprend et élimine le CF Montréal

Forge a défait le CF Montréal par la marque de 2 à 1 dans un match retour retardé par les conditions météorologiques. Efficaces en première demie, les joueurs de Bobby Smyrniotis ont tenu le fort jusqu’à la fin de la partie pour éliminer les Montréalais dans leur domicile.

Pour une deuxième fois en cinq jours, les hommes de Laurent Courtois n’ont pas su livrer la marchandise dans des duels de haute importance. Samedi, en terrain ennemi, les Montréalais se sont fait humilier par le Toronto FC lors du derby. Ce soir, lors du deuxième tour du Championnat canadien, ils ont échoué à battre Forge et quittent la compétition avec un lot d’incompréhension.

C’est dans un stade peu rempli que le CFM devait faire bonne figure face à un adversaire prenable, mais redoutable à la fois. C’est le côté redoutable qui a fait surface en première demie lorsqu’à la 14e minute Daniel Parra Durán marque le premier but de la rencontre à l’aide d’une frappe sans avertissement. Dix minutes plus tard, Malcom Duncan réussit à battre la défense montréalaise en envoyant une balle dans leur dos, qui trouve les pieds de Kwasi Poku en pleine accélération vers le but de Sebastian Breza. L’action, partie de la droite, a fini dans le but montréalais et Forge creusait son avance.

Trop peu trop tard

À la suite d’une longue pause en raison des conditions météorologiques, la troupe montréalaise est revenue des vestiaires avec un nouveau visage et une meilleure énergie. Celle-ci a pris le dessus sur son adversaire dans tous les domaines, sauf le plus déterminant : les buts. Le Bleu-blanc-noir a passé presque l’entièreté du deuxième engagement dans la demie de Forge en essayant tant bien que mal de percer leur défense. Le CFM a utilisé les côtés comme principal canal des actions offensives grâce à des centres aériens, mais la brigade défensive de Forge s’est montrée tenace et imperturbable. À plusieurs reprises, ces centres étaient mal ajustés et ne trouvaient pas preneur et ce manque d’application a fait défaut dans les dernières semaines pour le club montréalais.

Tout de même, Victor Wanyama a ravivé l’espoir, qui semblait disparu, au sein de son équipe en marquant de la tête sur un centre de Bryce Duke. Ce but inscrit à la 66e minute semblait être le déclencheur d’une remontée tardive de Montréal, mais Christopher Kalongo, loin d’être intimidé par les menaces montréalaises et le but qu’il venait d’encaisser, a réalisé des arrêts clés pour maintenir son équipe dans la partie. Le portier a effectué sept arrêts durant les 90 minutes.

Différence d’engagement incompréhensible

Plusieurs fois cette saison, le CFM a connu de forts moments et de moins bons dans le même match. Ce manque de régularité a été le sujet de plusieurs points de presse de Laurent Courtois, qui, à ce jour, semble toujours en quête de comprendre les raisons de ce problème récurrent : « J’ai du mal à comprendre la différence d’engagement entre la première et la seconde mi-temps. Je n’arrive pas à expliquer cette première mi-temps léthargique. J’ai dit aux joueurs que j’avais honte », affirme le pilote montréalais.

Il n’y a pas que l’entraîneur et son groupe d’adjoints qui semblent affectés par les récents évènements du club. Les membres du Collectif Impact Montréal ont eux aussi fait part de leur mécontentement, après le match, lors d’une discussion avec les joueurs.

Une période tumultueuse

Ce n’est un secret pour personne, le CF Montréal connaît des moments compliqués sur le terrain et en dehors. À l’interne, il y a eu la situation d’Olivier Renard et les négociations contractuelles de Mathieu Choinière qui ont eu un impact négatif sur l’organisation. Sur le terrain, l’enchaînement de performances décevantes n’a pas contribué à redorer le blason du club.

Cette période difficile est également ressentie chez les joueurs : « C’est difficile actuellement dans le vestiaire », admet Choinière. D’après ses dires, il est essentiel d’opérer une prise de conscience personnelle et collective afin de renouer avec l’identité de jeu attrayant dont elle est capable de produire sous la gouverne de Laurent Courtois : « Il faut se réveiller et se regarder dans le miroir. Il va falloir mettre plus d’intensité et de volonté dans les prochains matchs », soutient le milieu de terrain québécois.

Samedi, le CF Montréal sera en action face à Nashville, au Stade Saputo. À trois points de leur prochain adverse, le Bleu-blanc-noir se doit d’offrir une meilleure performance et d’obtenir un résultat convaincant pour relancer sa saison. 

crédit photo: instagram – @forgefc

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *